Auteur(s)
TIDIANE NDIONE C. A. ; MITSCH R. H. (Traducteur) ;

Résumé

La cérémonie du mariage (« céét ») chez les Lebou du Cap Vert est rythmée par 9 chants (« woyi céét ») : « Sevi Leen » chanté par les tantes lorsque tout le monde prépare le départ de la fiancée, « Yaya Ndiaye » évoque un mythe facteur de cohésion social dans le groupe, « Salaan » chanté par les amis de la fiancée au moment de son départ, « Taaqu Maam Ndime » fait éloge de la fiancée (ici Maam Ndime), « Gor Siin Bi » chanté en cours de route souligne la force morale et le confort matériel inculqués à la fiancée, « Sey Laa La Yebal » est une dernière recommandation, « Seentuleen » avertit la famille du fiancé de l’arrivée de la procession, « Birgué » annonce les joies et les peines de la future vie de couple et « Noo Ngaa Nibbi » est un chant d’adieu chanté quand la fiancée est dans sa chambre.