KAOLACK- 1ère session des assises 2014 - Mariama Diop attraite à la barre pour infanticide après 15 ans de liberté

  • Mis à jour :
  • Catégorie : Sociétés

assises kaolackLa deuxième affaire d’infanticide a été jugée hier à la barre de la Cour d’Assises de Kaolack. Mariama Diop, mariée et mère de 5 enfants, libre depuis 15 ans et attraite à la barre pour infanticide, a finalement été acquittée au bénéfice du doute.

 

lle avait tout pour être heureuse. Belle comme une perle, elle n’en était pas moins charmante gâtée par la nature, qui aurait pu lui permettre de faire tomber les hommes à ses pieds. Malheureusement, c’est cette «faveur» qui la fera dévier du bon chemin, pour la conduire directement en Cour d’Assises où elle a été attraite pour infanticide.Dans son village de Malo, localité située dans le département de Birkelane, Mariama Diop ne laissait personne indifférent.De teint clair, habillée d’un boubou vert et d’un voile noir sur la tête, Mariama Diop, poursuivie pour infanticide, a été placée sous mandat de dépôt le 17 mars 1999. Après avoir passé 1 an en prison, elle bénéficie d’une liberté provisoire. Entre-temps Mariama Diop s’est remariée et à donner naissance à 5 merveilleux enfants, dont l’aîné est âgé aujourd’hui de 14 ans. Ainsi, 15 années se sont écoulées, sans que Mariama ne soit, une seule fois, inquiétée de son sombre passé qu’elle a parfois même tenté d’oublier pour se concentrer sur sa famille. Mariama est heureuse. Elle couvre sa belle-famille et sa progéniture d’amour et de bonheur. Un bon jour, tout a basculé. Mariama reçoit une convocation la notifiant de son jugement devant les juges de la Cour d’Assises pour infanticide. C’était le 9 mars 1999 dans le paisible village Malo. Ce jour-là, alors que Mariama Diop a été donnée en mariage, après seulement 02 mois 08 jours, la jeune dame ressent des douleurs atroces au ventre. Elle fait appel à sa mère qui l’accompagne au district sanitaire de la localité pour les besoins de l’accouchement. Après s’être rendu sur les lieux, l’infirmier en chef étant absent, Mariama et sa mère Fatou Cissé retournent à la maison pour recevoir leur hôte. Plus tard dans la nuit, alors que les contractions deviennent insoutenables, la nouvelle mariée se retrouve derrière la chambre de sa mère pour accoucher au moment où sa mère s’est empressée d’aller demander de l’aide à sa coépouse.  De retour, Fatou  Cissé et sa coépouse trouvent l’enfant déjà né dans un état de fatigue inquiétant. Evacué au district sanitaire, l’enfant finit par décéder après sa consultation et les questions du chef de district. Mais le certificat de genre de mort établi par le Dr Gilbert Ndiaye atteste d’une mort par strangulation ayant entraîné une fracture du rachis cervical.

Hier, devant la Cour d’Assises de Kaolack, elle s’est rappelé des faits qui datent de plus de 15 ans avec beaucoup de difficultés. Certes, elle n’a eu aucune peine à reconnaître avoir caché sa grossesse à toute sa famille, mais elle a réfuté toute  hypothèse selon laquelle, elle aurait étranglé elle-même sa fille pour sauver son mariage. Sa mère, poursuivie pour complicité d’infanticide, n’a pas pu répondre des accusations qui pèsent sur elle, car n’étant plus de ce monde. Seule, Mariama a vécu cette mésaventure alors qu’elle n’avait que 20 ans. Ne voulant pas être la risée de tout un  village, et surtout pour ne pas décevoir ses parents, elle a préféré cacher cette grossesse jusqu’au mariage. Son époux, Moth Mbaye, n’a eu écho de l’accouchement de sa femme que le jour où il était venu donner la dot. L’Avocat général, Issa Ndiaye, jugera les faits très graves, mais il a insisté sur le côté humain de la Justice. Il a demandé à la Cour d’acquitter l’accusée. Car, selon lui, une peine doit être utile et que la place de Mariama Diop n’est autre qu’aux côtés de sa famille et de ses enfants. La Cour, après avoir délibéré conformément à la loi, a prononcé l’acquittement au bénéfice du doute. Mariama Diop a eu plus de chance que la dame Astou Niang qui est condamnée à 3 ans de prison ferme.

MARIE BERNADETTE SENE

Source : gfm.sn

Log In or Register

User Registration
or Annuler